Le 14 Novembre 2015 – 23h30
Le film est terminé, je décide d'aller me coucher, encore abasourdie par les attentats de la veille, à Paris. Je me dis que bientôt je serai maman, et je me demande dans quel monde mon enfant va grandir… Je me lève de mon canapé, et là … c'est les chutes du Niagara ! Bébé était prévue pour le 3 Décembre, j'arrive quand même à me demander si c'est bien ça ?! Je cours aux toilettes, puis sous la douche où je téléphone en même temps au papa, qui travaille.

capture-decran-2016-11-15-a-11-40-30capture-decran-2016-11-15-a-11-41-05

Je suis heureuse, excitée, terrifiée, perdue, je me dis qu'heureusement j'ai bouclé la valise quelques jours avant, moi qui fait toujours tout à la dernière minute :/

Même pas 10 minutes après, Philippe (le papa) arrive, on embarque la valise et serviette entre les cuisses, on s'en va en direction de la maternité, puis en se retournant vers la porte, on se regarde et on se dit "ça y est, quand nous reviendrons ici, nous serons trois"…

Arrivés aux urgences de la mater, on nous installe gentiment dans une salle, là je me dis que dans quelques heures (j'ai espoir 5/6 heures – quand j'y pense …) je serai maman…

La nuit passe, les contractions sont présentes mais supportables. Je me souviens avoir pensé

capture-decran-2016-11-15-a-11-42-07capture-decran-2016-11-15-a-11-45-02
(Note à moi même : ne pas parler trop vite)

15 Novembre 2015
On m'apporte le petit déj' vers 7 heures du matin, là dans ma tête je me dis "Putain tu manges, ça veut dire que c'est pas du tout pour de suite …" ufffffff

Et on attend, on attend, la sage femme me dit qu'elle ne me dira pas à combien d'ouverture je suis, quand elle vient me consulter, car pour elle ce n'est pas une question d'ouverture… On se regarde, et on se dit qu'on est tombé sur la plus "tchuss" des sages femmes (qui au final, était parfaite)… Je lui rétorque qu'il n'y a pas de soucis tant qu'elle vient pas me dire "c'est trop tard, on ne peut plus vous poser la péri, vous allez accoucher", comme on voit parfois dans les films ou dans Baby boom 🙂 BREF.

10H30 Les contractions deviennent de plus en plus fortes, d'ailleurs on hallucine en regardant le monito, à quelle "hauteur" elles grimpent… On me donne le gaz pour me soulager,  car il est trop tôt pour poser la péri… Il me donne plus envie de vomir qu'autre chose … Mais bon, il me soulage un minimum et c'est mieux que rien.

12H Je suis au max de la douleur, je ne sais plus comment me mettre, le ballon, pas le ballon, la douche chaude avec le ballon, sans le ballon, je me mets sur le ventre, debout le dos rond, j'engueule un peu Philippe au passage, mais ça va, ça aurait pu être pire (niveau chiantitude je veux dire). Lui, ne sait pas comment me soulager, mais il est là, et c'est ce qui compte.. Je demande en criant l'anesthésiste, on me dit qu'il va arriver, mais qu'il vient de partir sur une urgence, un minot qui s'est cassé le coude … NONNNNN .. Bien sur, on est dimanche, et c'est le seul anesthésiste de garde.. J'ai l'impression que je vais mourir.
– Ceci n'est pas une exagération, les mamans me comprendront –

mater

12H30 L'anesthésiste rentre dans la salle,

capture-decran-2016-11-15-a-11-51-13capture-decran-2016-11-15-a-11-51-56

Là, peureuse ou pas peureuse, je peux vous dire que vous ne pensez même pas à la longueur de cette aiguille ou aux risques liés.. Vous pensez qu'à une chose : soulager cette douleur.

Péri posée, on se détend, et on attend. Encore, car le col n'est ouvert qu'à 3…

15H Mon côté gauche se réveille, j'ai mal.. Je sonne pour qu'on augmente l'intensité de la péridurale, mais là, la sage femme me dit que ce n'est pas possible, car

capture-decran-2016-11-15-a-11-53-17capture-decran-2016-11-15-a-11-53-44

Le sentiment qui vous prend alors est indéfinissable, je suis heureuse de bientôt faire la rencontre de ma fille, et j'ai peur de ne pas réussir à la sortir, peur de ne pas être à la hauteur…

15H20 Tout est en place, papa est là, avec son brumisateur (indispensable), on a du l'utiliser presque entier d'ailleurs… Première contraction : "poussez"…
Je pousse, encore et encore… Le temps passe, bébé réagit bien, son coeur est en forme, donc je continue de pousser, l'avancée se fait à une allure d'escargot… J'ai l'impression que je n'y arriverai jamais, je suis épuisée, j'ai chaud, j'ai mal, je sens tout à gauche, chaque contraction et chaque poussée (je saurai après que c'est son épaule que je sentais m'appuyer dans le ventre)…

16H20 (oui oui, vous lisez bien), la sage femme sort de la salle puis re rentre. Philippe me regarde, nous sommes un peu effrayés.. "Ne vous inquiétez pas, j'ai quand même appelé la gynéco de garde pour qu'elle vienne, mais vous allez réussir à la sortir toute seule". Oh que oui, je ne veux pas de forceps, de spatules.. J'ai tellement peur de tout ça.. J'ai la rage, je pousse, encore plus fort, je reprend à peine ma respiration, il faut qu'elle sorte, là, maintenant…

16H40 : Je l'attrape, elle est là à quelques centimètres de mon coeur.. Puis, elle pleure, soulagement.. On me la pose sur moi, et en même temps la poignée de la porte s'ouvre, la gynéco de garde entre et je lui dis juste "merci, mais ça y est, c'est fait" 🙂

Deux heures de peau à peau et de tétée de bienvenue avec ma fille.

capture-decran-2016-11-15-a-11-56-52

Incroyable. J'ai du mal à y croire. "C'est la notre, c'est nous qui l'avons fais". On se regarde tous les trois avec tellement d'amour, que j'ai les larmes qui me montent en écrivant tout ça … C'est magique à quel point un si petit être peut vous apporter autant d'amour, un amour qu'on ne soupçonne même pas d'exister… Cet amour capable de panser certaines blessures pourtant si profondes … – Ca y est je pleure

Bébé Stella

Nous avons rencontrer l'amour de notre vie ce 15 Novembre 2015, et cette première année a été tellement pleine d'amour, d'aventures, de craintes, de questions, de soulagements, d'émotions digne d'un manège de montagnes russes…

Je peux le dire, je l'aime tellement, tellement …

capture-decran-2016-11-15-a-11-59-09capture-decran-2016-11-15-a-11-59-28

baby

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *